Rédactionnel pour le web : écrire pour Google ou l’internaute ?

Accueil > Conseil référencement > Rédactionnel pour le web : écrire pour Google ou l’internaute ?

On a souvent tendance à croire que pour qu’un site web soit bien référencé, il est nécessaire d’écrire des contenus adaptés aux moteurs de recherche. On entend même dire qu’il est préférable de s’adresser davantage à Google, qu’à l’internaute. Que penser de ce postulat ? Où mettre le curseur quand on écrit sur internet ? Quelles sont les bonnes pratiques et les erreurs, en matière de rédactionnel pour le web ?

écrire web google internaute

Écrire pour le web : un juste équilibre entre décompte et densité de mots-clés

Des contenus bien écrits sur un site internet favorisent l’intérêt de Google. La présence des bons mots-clés et de la bonne sémantique sont, en effet, un terrain favorable à l’atteinte des premiers résultats de recherche. Il est conseillé de reproduire plusieurs fois le même mot-clé. Toutefois, il est indispensable que ce mot-clé se répartisse d’une façon harmonieuse dans le texte. Les phrases ont un sujet, un verbe et un complément. Il ne s’agit pas d’une énumération de mots-clés indigestes. En bref, la récurrence (notion de décompte) est efficace pour votre référencement, à condition que la disposition des mots-clés, par rapport au reste du texte (notion de densité), soit naturelle.

L’internaute au cœur des préoccupations des rédacteurs web

L’écriture web est un exercice spécifique qui répond aux exigences des moteurs de recherche (densité et décompte de mots-clés, expressions contenues dans les titres, etc.). Mais l’objectif premier de ce type de rédaction est d’être lue par les internautes. Pour cela, le rédactionnel web se doit d’être percutant, comme pourrait l’être l’article d’un journaliste dans la presse papier : une écriture concise, rapidement compréhensible et un style dynamique. Le contenu est digeste et fidèle aux attentes de l’internaute. Ce n’est pas une succession de mots-clés incompréhensibles. Si l’internaute n’aime pas votre contenu, il quittera votre site. Conséquence : Google s’en rendra compte tôt ou tard et aura, à son tour, une faible considération pour les contenus rédigés. Votre site sera alors pénalisé.

Les risques à rédiger exclusivement pour les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche sanctionnent les sites qui utilisent des techniques rédactionnelles sans valeur ajoutée pour l’internaute. Le niveau de tolérance de Google, envers certaines techniques de référencement, évolue. La méthode de triche, consistant à multiplier 500 fois le même mot-clé dans une page, afin de ne pas décourager les internautes et à les afficher en bas, dans une couleur identique à celle du fond (blanc sur blanc), a fonctionné dans les années 2000. Aujourd’hui, le rédacteur ayant recours à cette technique prend l’énorme risque de voir son site pénalisé et ainsi, chuter dans le classement des résultats de recherche. S’il y a un conseil intemporel à retenir : tout ce qui est bon pour l’internaute est bon pour votre référencement. A l’inverse, ce qui est trompeur ou “borderline” est, ou peut, devenir dangereux. Voir aussi : les risques à faire du duplicate content.

La meilleure stratégie d’écriture est-elle de ne pas en avoir ?

Entre tricher et ne pas avoir de stratégie rédactionnelle, il y a un grand écart. Certains web-rédacteurs conseillent de rédiger des contenus “sans se prendre la tête” ou “comme ils viennent”. Ils partent du principe que si le texte est logique et a une valeur ajoutée, il suscitera l’intérêt de l’internaute et donc, de Google. Ne pas avoir de stratégie d’écriture serait donc, en soi, une stratégie webmarketing. Dans la pratique, cela peut fonctionner pour des secteurs de niche. En revanche, si la concurrence est forte et organisée, cette stratégie passive aura peu de chance d’avoir un effet positif. Le meilleur compromis peut être le suivant : d’abord rédiger un contenu clair et explicite pour l’internaute, c’est à dire un contenu unique et à forte valeur ajoutée (on n’écrit pas pour ne rien dire). Ensuite, créer un environnement favorable au référencement naturel en structurant son texte sous forme de paragraphes, avec des titres et avec une répétition sans abus de mots-clés.

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet

Laisser un commentaire